Aiko Andrey

COMMENT ÊTES-VOUS DEVENUE MASSEUSE? QUEL EST VOTRE PARCOURS?

C’est la vie qui m’a mise sur la voie du massage. D’abord, j’ai commencé les arts martiaux, puis, naturellement, j’ai pensé: « si j’apprends à casser, je dois savoir réparer…! ». Comme les deux faces de la même pièce, c’est une évidence. Le shiatsu s’est présenté à moi en premier, puis le massage et enfin la médecine chinoise dans toute son ampleur. Je ne pensais vraiment pas en faire mon métier, mais un jour, c’est devenu clair. Des personnes bienveillantes m’ont prise sous leurs ailes, des opportunités se sont présentées et, ainsi, traçant mon chemin petit à petit, je me suis laissée guider. C’est pour ça que j’ai l’impression que c’est le vent de la vie qui m’a poussée jusqu’ici. Aujourd’hui, je suis heureuse et reconnaissante de pouvoir vivre de ma passion et, chaque jour, je travaille à garder cette flamme vive et rayonnante.

COMMENT AVEZ-VOUS ÉTÉ AMENÉE À TRAVAILLER AU SEIN DE L’ASSOCIATION « MAINS DES BAINS » ET DEPUIS QUAND?

Une amie chère m’a présentée au bon moment, au bon endroit…

POURQUOI AIMEZ-VOUS TRAVAILLER AU SEIN DE CETTE ASSOCIATION?

Pour l’équipe : avoir des collègues avec des personnalités si diverses est super enrichissant, amusant, rassurant, surprenant, différent, bienveillant… l’union fait la force! Pour la clientèle : si variée, grâce à laquelle j’en apprends toujours plus sur la vie. Pour le sauna, le lac et les massages : n’est-ce pas une chance d’avoir tout ça à disposition sur son lieu de travail? Peut-être n’est-ce plus un lieu de travail, mais le lieu (de chef) d’ouvrage?Ou peut-être sont-ce là réunies les conditions pour oser changer la définition de « travail »?… Je vais y réfléchir avec mes amis les huppés… Pour les repas de la buvette : surprise! Mmmh, c’est toujours bon! Pour la faune : que j’observe sans me lasser, les moineaux avec qui je joue durant mes pauses, les canards si drôles (mais cruels parfois), les pigeons que personne n’aime, les guêpes qui se font avoir par les araignées… (et tous les autres, je ne vais pas faire un roman)… et bien sûr, sa Majesté le Cygne! Pour le lieu : magique… avec un air de vacances! Pour le temps : qu’il fasse beau ou mauvais, le paysage est toujours merveilleux. Chaque temps qui se présente est ici aimable.

QUELLES TECHNIQUES DE MASSAGE PRATIQUEZ-VOUS AUX BAINS DES PÂQUIS?

Le massage classique, le shiatsu et la réflexologie plantaire.

QUELLES TECHNIQUES PRATIQUEZ-VOUS À VOTRE CABINET? DANS QUELLE VILLE SE TROUVE-T-IL?

Essentiellement la médecine chinoise avec l’acupuncture, la pharmacopée et le tuina, incluant le Gua Sha, les ventouses et l’ito thermie… Mon cabinet se trouve à Genève, aux Pâquis.

D’APRÈS VOUS, EN QUATRE MOTS, QUELLES QUALITÉS SONT ESSENTIELLES POUR ÊTRE MASSEUSE AUX BAINS DES PÂQUIS?

Adaptabilité, bienveillance, douceur et force tranquille.

QUELS SONT VOS PROJETS?

Ouvrir une salle d’arts martiaux et de qi gong, participer au développement de potagers urbains, reprendre mon travail de peinture, prendre quelques jours de vacances aussi… J’ai plein d’idées, mais je vais continuer à me laisser guider par la vie!