Marlène Wéry

COMMENT ÊTES-VOUS DEVENUE MASSEUSE? QUEL EST VOTRE PARCOURS?

D’aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours désiré être masseuse et travailler avec les médecines alternatives. Après la maturité, mes parents voulaient que je passe une licence universitaire, ce qui n’était pas mon souhait. J’ai donc fait un semestre pour leur prouver que j’en étais capable, mais que je n’irais pas plus loin. J’ai alors entamé 4 ans de formation de masseur médical. Une fois terminé, constatant que les techniques alternatives étaient souvent dévalorisées ou méconnues du corps médical, j’ai décidé de compléter mes connaissances en passant le diplôme et le CFC d’assistante médicale, afin de promouvoir les techniques alternatives et les médecines naturelles traditionnelles. Ce qui, à mon plus grand plaisir, a fonctionné et m’a également permis de solidifier mes connaissances en médecine académique.
J’ai ouvert mon cabinet en avril 2002 et je n’ai jamais cessé d’approfondir mes connaissances grâce à mes patients, la formation continue, les clients des Bains des Pâquis et ma propre expérience de vie. Je suis heureuse de pouvoir aider mon prochain et chaque jour je suis confortée dans l’idée que je ne me suis pas trompée de voie!

 

COMMENT AVEZ-VOUS ÉTÉ AMENÉE À TRAVAILLER AU SEIN DE L’ASSOCIATION « MAINS DES BAINS » ET DEPUIS QUAND?

Lors de l’une de mes remises de diplômes en techniques alternatives, j’ai croisé une collègue qui travaille aux Bains avec qui j’avais étudié le massage sportif. Elle m’a demandé si j’étais toujours spécialisée en drainage lymphatique Vodder, car  l’association « Mains des Bains » cherchait des masseurs remplaçants qui pratiquaient le drainage lymphatique cette  année-là. Motivée à l’idée de travailler en équipe aux Bains, j’ai alors postulé, et après les divers entretiens, j’ai été retenue. J’ai intégré l’association « Mains des Bains » en mars 2007.

 

POURQUOI AIMEZ-VOUS TRAVAILLER AU SEIN DE CETTE ASSOCIATION?

Pour les échanges avec les collègues masseurs, le personnel de la Rotonde, de l’entretien et de la buvette… Faire partie de l’équipage des Bains. J’aime également l’idée de promouvoir le bien-être et faire de la prévention accessible au plus grand nombre. La clientèle est tellement diversifiée aussi bien d’un point de vue social, ethnique et d’âge qu’on ne peut qu’en  ressortir grandi et ne jamais s’ennuyer.

 

QUELLES TECHNIQUES DE MASSAGE PRATIQUEZ-VOUS AUX BAINS DES PÂQUIS?

Drainage lymphatique Vodder, massage classique, massage sportif, réflexologie plantaire et cours de massage pour bébé.

 

QUELLES TECHNIQUES PRATIQUEZ-VOUS À VOTRE CABINET? DANS QUELLE VILLE SE TROUVE-T-IL?

Mon cabinet se situe à Saint-Jean, à Genève. En plus des pratiques ci-dessus, je fais du drainage lymphatique Vodder thérapeutique, la vertébrothérapie moderne, la thérapie crânio-sacrale structurelle/énergétique/LCR, la thérapie viscérale, l’auriculothérapie ainsi que le Gua Sha et les ventouses chaudes.
En naturopathie: la thérapie endo-nasale, l’aromathérapie, la médecine orthomoléculaire (prescriptions et i.v.), le Baunscheidt, la thérapie auto-sanguine et de l’hydrotomie percutanée.

 

D’APRÈS VOUS, EN QUATRE MOTS, QUELLES QUALITÉS SONT ESSENTIELLES POUR ÊTRE MASSEUSE AUX BAINS DES PÂQUIS?

Adaptabilité, communication, endurance et intelligence émotionnelle.

 

QUELS SONT VOS PROJETS?

D’ici 2022, je voudrais passer le diplôme fédéral de Naturopathe en Médecine naturelle Traditionnelle Européenne (MTE).